Micronouvelles

Tous les soirs à 18h00, une communauté se retrouve sur Twitter pour une écrire une micronouvelle en s’inspirant d’une image postée par KeoT, l’organisateur de cet atelier d’écriture. L’objectif est simple, partager un moment autour de ce jeu avec d’autres plumes passionnées par les mots.
Ci-dessous, vous retrouverez mes participations à compter du 18 mai 2021.

Il faut que tu comprennes un truc avant de te lancer dans la lecture. Je compte publier une micronouvelle par jour, et ceci pourrait te donner le vertige à la vue de la profondeur abyssale que cette page va prendre au fil des semaines, des mois, voir des années que va durer cette aventure.
Pour te rendre ce périple agréable, un bouton est mis à ta disposition ci-dessous, pour voyager au travers de mes Micronouvelles.
Ta destination sera aléatoire.

Source de l’image : https://t.co/IVOMM9CCNU?amp=1

Le soleil se levait, et éclairait la grosse pierre catapultée depuis l’obscurité du bois. L’engin s’élevait dans le ciel dans le silence d’un château encore endormi. Cette verrue allait bientôt être rasée du paysage pour faire place à la célèbre taverne, « Chez Bender et Ponpon ».

25/05/2021

Source de l’image : https://t.co/fpfGXYvDIg?amp=1

Ils n’ont même pas pensé à reboucher le trou. Ces cons m’ont obligé à creuser ma tombe avant de me tuer, mais ils ont tout foiré en me laissant pour mort. Je n’arrive plus à bouger, impossible de sortir de là. Je regarde le ciel en attendant un miracle, ou bien un loup affamé.

24/05/2021

Source image : https://t.co/5yeUlwGWBt?amp=1

Marteau et burin étaient déposés à mes pieds comme un signe de défaite. Mes mains n’en pouvaient plus de ce travail, de cette souffrance infligée à mon corps. Mon histoire devait être inscrite sur ce mur, pour que les gens sachent la vérité sur ce qu’était la réalité du monde.

23/05/2021

Source de l’image : https://t.co/MR001y4AKu?amp=1

Un tas de ferraille prêt à dérailler, à te faire sauter la tête à chaque instant. Voilà ce qui t’attends. Grimper à bord, c’est accepter ton destin. Pas la peine de lever les yeux au ciel, personne t’entends là-haut, tout est en feu. Ecoute la voix, accepte toi. Ton âme te parle.

22/05/2021

Source de l’image : https://t.co/eKRvlBrrS0?amp=1

Le vent souffle sur des pages vides. Pas de mots, que des maux pour m’exprimer, pour exister. Le soleil se couche sans que rien ne me touche. Je suis seul, assis à l’orée de ma vie, sans la moindre histoire à raconter.

21/05/2021

Source de l’image : https://t.co/eUm7he1NnL?amp=1

La vie était un champ de ruine. Une putain d’arnaque. Je n’avais qu’un doigt d’honneur à lui offrir. A peine tu osais sortir du rang pour tenter d’exister, qu’un missile t’explosait la tronche. Vivre, se résumait à raser les murs dans l’espoir d’y trouver une porte dérobée.

20/05/2021

Source de l’image : https://t.co/zCl3ZqTJhE?amp=1

L’ennui lui grillait les neurones. Jo était un rêveur en pleine abduction. Assis au fond de la classe, le regard absent, la prof l’observait, dégoûtée par la bave qui coulait de sa bouche. Lui, était heureux de vivre une expérience qui le transportait loin de ses cours d’algèbre.

19/05/2021

Source de l’image : https://t.co/5BleJXoRK4?amp=1

Le doigt toujours sur la détente, le contrat s’écroulait sur le sol. Je devais faire vite, saisir la pelle qui traînait à mes pieds, creuser un trou, et y faire disparaître le corps. Je n’avais pas encore compris que c’était moi la cible. Dans mon dos, une balle fendait l’air.

18/05/2021

WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :